-Actualités

PÔLE SANTÉ CHATELUS:

Ca y est, c’est officiel ! Les docteurs Denost reprennent du service, en tant que médecins salariés, à partir du mardi 9 avril 2024, au sein du pôle santé de Châtelus-Malvaleix, situé 3 rue du Combeau.

Vous trouverez ci-joint une affiche précisant les horaires du secrétariat médical et les jours et horaires des consultations. Affiche – PÔLE SANTÉ CHATELUS

Merci de bien vouloir diffuser ces informations auprès de la population de votre commune (affichage en mairie, panneau lumineux etc.).

L’attente depuis le début de l’année était forte. De nombreux patients appelaient en mairie ou à l’EHPAD de Châtelus pour demander la date de reprise d’activité des médecins.

Maintenant que M. et Mme Denost vont pouvoir exercer à nouveau, les demandes de rdv risquent d’être très importantes. Par conséquent, afin de ne pas engorger les consultations dès le début, il sera bon de rappeler aux patients, si possible, que les renouvellements d’ordonnances peuvent être effectués, dans certains cas, par les infirmières en pratique avancée (A. Aumaréchal et F. Demarest).

Mme Aumaréchal reçoit au pôle santé de Châtelus tous les mardis (RDV par téléphone uniquement : 07 88 70 54 78) et Mme Demarest reçoit à Bonnat (RDV par téléphone : 06 88 56 61 62).

Par ailleurs, M. et Mme Denost ont accepté de reprendre leur activité uniquement pour une période transitoire (de 2 ans maximum) ; le temps de trouver un nouveau médecin généraliste.

Ce sont toutes les informations que nous souhaitions porter à votre connaissance.

Nous restons à votre disposition pour tout éventuel besoin de renseignements complémentaires.

Bonne journée.

Bien cordialement.

Mairie de Châtelus-Malvaleix
05.55.80.70.31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveauté 2024 : Pôle Emploi devient France Travail

Pôle Emploi cède sa place à France Travail, une transition significative prévue pour 2024 en conformité avec la loi pour le plein emploi. Cette évolution vise à fournir des services et un accompagnement mieux adaptés aux demandeurs d’emploi et aux entreprises, reposant sur une collaboration renforcée avec tous les acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion, ainsi que sur le développement de nouveaux services en partenariat pour simplifier le retour à l’emploi et les processus de recrutement.

Les procédures actuelles pour les demandeurs d’emploi, telles que l’actualisation mensuelle et l’accès aux offres d’emploi, restent inchangées. Toutefois, une transition progressive vers France Travail est envisagée pour tous les demandeurs d’emploi, accompagnée d’une orientation vers la structure d’accompagnement la mieux adaptée à leurs besoins. Chaque individu signera un contrat d’engagement personnalisé définissant les objectifs professionnels et les mesures d’accompagnement, avec des ajustements spécifiques pour les travailleurs en situation de handicap.

Du côté des entreprises, les modalités de contact et de publication d’offres d’emploi demeurent les mêmes. Néanmoins, France Travail vise à offrir un accompagnement personnalisé et coordonné pour les recrutements. Les conseillers entreprises seront plus présents sur le terrain, une plateforme unique facilitera le dépôt des offres, et un soutien sera apporté pour promouvoir une approche inclusive des recrutements.

Parallèlement, pour l’année 2024, divers dispositifs d’aide à la formation sont disponibles, tels que l’Assistance Individuelle à la Formation (AIF), le Compte Personnel de Formation (CPF), et le Programme Régional de Formation (PRF), financé par le conseil régional. Ces aides visent à préparer pleinement les chercheurs d’emploi à trouver ou retrouver un emploi en acquérant ou renforçant les compétences nécessaires. Il est crucial que la formation choisie soit en harmonie avec le projet professionnel de chaque individu et reconnue dans le domaine d’activité visé, que ce soit dans le secteur de l’artisanat, de la santé (formation DPC avec Walter Santé), des domaines éducatifs, ou d’autres secteurs. Les acteurs institutionnels, tels que la région et France Travail, jouent un rôle crucial en fournissant un soutien financier pour faciliter l’accès à la formation. En sollicitant une aide, le chercheur d’emploi peut prendre en charge les frais de formation, sous réserve de la cohérence avec son Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE)

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque
L’autoconsommation photovoltaïque (beemenergy.fr) est la consommation de sa propre production d’électricité à partir de l’énergie solaire. Elle permet d’utiliser une énergie non polluante et abondante et de contribuer à la transition énergétique. Les installations qui permettent l’autoconsommation (installations de vente en surplus), sont éligibles à une prime à l’investissement. Cette prime est dégressive et variable en fonction de la puissance de l’installation. Les kits solaire en autoconsommation peuvent aussi se faire financer en parti par les chèques énergie (voir guide pratique)

Se prémunir contre les fraudes

Par téléphone ou à domicile, notez que le service public n’effectue jamais de démarchage.

De fait, ne croyez pas les démarcheurs qui se réclament d’organismes publics.

Découvrez tous nos conseils pour savoir comment agir face au démarchage commercial – https://france-renov.gouv.fr/fraude